Innovation et création numérique : zoom sur les Fab Labs, avec KelleFabrik

Laurence Berthoud Lafarge est la co-fondatrice du FabLab dijonnais KelleFabrik. Elle nous explique ce qu’est un FabLab, et pourquoi vous devriez vous y intéresser !

kellefabrik
Bonjour Laurence. Le Fablab Kelle Fabrik à Dijon est assez jeune. Pouvez-vous m’expliquer votre rôle au sein de cette structure ?

Je suis la présidente de l’association et aussi la co-fondatrice. Mon rôle est avant tout un role de coordination, de mise en relation des personnes qui viennent au fablab. Au niveau technique, je m’occupe de l’impression 3D.

Je me suis amusée à interroger mes collègues de bureau sur ce qu’elles savent des Fab Labs. Voici un extrait de leurs réponses :
« Machines à commandes numériques, prototypage, mutualisation, pédagogique, ouvert à tous… mais il faut peut-être avoir un projet à réaliser. Certains Fab Labs sont thématiques, et pilotés par la Région« . 

Etes-vous d’accord ?

Les réponses sont assez justes. Il n’y a, par contre, pas forcement besoin d’avoir un projet à réaliser, certains membres ont juste envie d’apprendre et/ou de partager leurs connaissances.

Il est vrai que certains fablabs sont thématiques (« verres » par exemple). Je ne connais pas de fablab piloté par la région.

Pouvez-vous expliquer ce qu’est un Fab Lab ? Ce qu’on y trouve et à quelles problématiques les Fab Labs peuvent répondre ? 

Un Fab Lab (abréviation de Fabrication laboratory) est une plate-forme ouverte de création et de prototypage d’objets physiques, « intelligents » ou non. Il s’adresse aux entrepreneurs qui veulent passer plus vite du concept au prototype ; aux designers et aux artistes ; aux étudiants désireux d’expérimenter et d’enrichir leurs connaissances pratiques en électronique, en CFAO, en design ; aux bricoleurs et curieux du XXIe siècle…

Chaque réalisation est une fierté, car ceux qui viennent faire des objets qui leur sont utiles au Fablab n’auraient pas pu les faire autrement…alors que ce soit des pièces pour réparer un mobile home ou une tondeuse hors d’age, des prototypes de fin de projet pour des étudiants, ou des pièces de vélo, ou de kyte-surf… si c’est utile à la personne qui vient le faire, nous avons rempli notre mission !

Les Fab Labs peuvent aussi être équipés d’imprimante 3D… et à ce propos, l’une des problématiques soulevées est la difficulté de trouver des modèles d’objets « libres de droits ». La licence COMEN est rattachée au département Information-Communication, où l’on forme des professionnels de la recherche d’informations. Pensez-vous que ces professionnels pourraient aussi avoir un rôle à jouer dans les Fab Labs ?

Les personnes qui  viennent pour l’imprimante 3D viennent très souvent avec un projet « particulier », et chercher le modèle sur internet peut s’avérer infructueux… Si on veut vraiment être dans la personnalisation-vraie, il vaut mieux (à mon avis) aider les personnes à modéliser leur objet (à partir d’un ficher simple, d’un scanner 3D ou juste de l’idée) pour ensuite le fabriquer.

La modélisation est un vrai « travail » et c’est normal que les fichiers ne soient pas tous gratuits… il existe actuellement de nombreux sites qui répertorient les fichiers libres. Dans l’idée de base, les adhérents des fablabs doivent documenter leurs productions (mettre les informations en ligne), dans la réalité, c’est très compliqué à mettre en oeuvre, d’autant plus que nous n’avons, par exemple (pour nous KelleFabrik), pas de site internet qui permettrait d’avoir une base de données disponible pour les internautes.

Il y a certainement une synergie à trouver au niveau de la gestion de la documentation, mais avant de gérer la documentation, il faut la créer… c’est un des points que nous, Fablabs, devons améliorer…

Merci Laurence!

Adeline LORY

Pour en savoir plus sur la rencontre entre professionnels de l’information et les FabLabs, je vous invite à lire cet article de Carrefour Numérique² : « Que peuvent bien fabriquer bibliothèque et FabLab ensemble ?« .

Au fait, saviez-vous que le FabLab KelleFabrik se trouve sur le Campus dijonnais, dans les locaux de l’IUT ? Juste là en fait

KelleFabrik a par ailleurs lancé sur « Graines de Start » une collecte de fonds dans le but de financer une machine de découpe laser. Cliquez ici pour en savoir plus.

D’ici peu, vous pourrez également découvrir le FabLab Net-Iki, situé près de Dole dans le Jura

Ici aussi...

Adeline LORY

Intervenante pro à l'IUT et l'Université, j'assure les cours "écrits et oraux professionnels" et "réseaux sociaux". J'ai également créé Poledocumentation.fr, et je participe au blog collaboratif "Le Journal du Community Manager".
Ici aussi...

One comment

  1. […] vous en parlions sur ce blog, le FabLab KelleFabrik ouvrira ses portes lors de la Fête de la […]

Un petit com' ? C'est ici...

Rechercher

Nos projets :

Community Managers en Herbe

Groupe Facebook Community Managers en herbe, rejoignez-nous !

Groupe Facebook "CM en herbe"

Veille métier CM

Un Netvibes pour suivre l'actu métier

Guide du Bad Buzz

Nos projets : Guide du Bad Buzz

Evitez les crises en ligne avec nos guides !

Abonnez-vous à nos posts !

Voir nos autres articles