Interview de Franck Labas, étudiant en communication

Recontre avec Franck Labas, étudiant en communication et community manager du DBHB (Dijon Bourgogne Hand Ball).

DBHB_logo_web-PNGEtant un grand passionné de sport, je m’intéresse aux grands clubs sportifs de la ville de Dijon. Dans le cadre de ma formation, j’ai voulu laisser l’aspect sportif et me concentrer sur le côté communication digitale des clubs.

Par le biais d’une connaissance, j’ai pu rentrer en contact avec la personne s’occupant du community management du DBHB, club très actif sur les nouvelles technologies de l’information communication.

Franck Labas a très gentiment répondu à l’ensemble de mes questions.

Peux-tu te présenter ainsi que ton rôle au sein du DBHB ?

J’ai 20 ans et je suis actuellement en deuxième année de BTS Communication à Dijon. J’ai entamé mes études supérieures avec une année en DUT Gestion des Entreprises et des Administrations pour ensuite me rediriger vers le domaine de la Communication où je me plais.

Je suis en relation avec le club du DBHB depuis août 2013. J’ai commencé par voir comment fonctionnait le club, à m’entretenir avec nos partenaires et collaborateurs. Ma première mission que j’occupe toujours aujourd’hui était d’alimenter les réseaux sociaux et de les développer. La tâche de Community Manager est bien plus complexe que l’on ne pense. Actuellement en stage, je peux suivre le club quotidiennement et depuis un mois je m’occupe donc de l’ensemble de la Communication. Equipe n°1 mais aussi depuis peu, j’interviens sur des dossiers de l’association. Il faut savoir que le DBHB est composé d’une SASP qui gère l’équipe première et d’une association. Le DBHB c’est aussi de nombreuses équipes jeunes, entraîneurs, salariés, bénévoles, collaborateurs etc. L’équipe n°1 qui fait cette année son retour dans l’élite du handball masculin est la vitrine d’un club dans son ensemble.

 544068_10200971455516983_1999648323_n

 

Sur quels réseaux travailles-tu ? Et quels sont tes outils de travail ?

Principalement ma base de travail est notre site internet dbhb.org. Il fonctionne tout simplement avec WordPress, la gestion en est simplifiée et il est très facile d’en modifier les contenus. Je m’occupe sur le site de la communication de l’équipe n°1. La partie association est gérée par un de ses membres.

Ensuite je m’occupe des réseaux sociaux Facebook, Twitter et une collaboratrice d’Instagram.

Mes outils de travail c’est simple : Mon ordinateur et la suite Adobe.

 

Que fais-tu en premier en arrivant le matin et quelle est la dernière chose que tu fais avant de partir le soir ?

Je débute ma journée toujours de la même façon. Je me connecte sur les réseaux sociaux, je fais un travail de veille sur ce qu’il se dit. Je vérifie aussi les interactions du public avec nos pages, en quelque sorte un travail de modérateur. Je me dirige ensuite sur les différents sites d’informations sur le handball mais aussi ceux traitant du sport dans son ensemble. Naturellement je me connecte à ma boite mail pour gérer les affaires courantes.

Avant de finir ma journée j’organise tout simplement mon planning du lendemain pour n’oublier aucune tâche.

 

Quelle est ta journée type ?

Je ne sais pas si je pourrai parler d’une journée type. Même si mes journées commencent toujours de la même manière, je suis amené à traiter plusieurs choses différentes dans la semaine. Je peux me rendre chez des collaborateurs comme Propulse (agence de communication) ou BtoWeb (Notre partenaire ayant refondu le site en début d’année), mais je peux aussi prospecter pour trouver de nouveaux sponsors, rédiger des communiqués de presse, etc. Je travaille la plupart du temps à distance du fait de mes missions, je vais donc plusieurs fois par semaine faire le point avec mon tuteur.

Je dirai que ne pas avoir de journée type est plaisant. Les missions sont variées, je suis amené à rencontrer de nombreuses personnes et c’est ce qui me plait au DBHB.

 

Ce rôle amenant à être connecté toute la journée, cela t’obliges-t-il donc à t’occuper des réseaux sociaux en dehors de tes heures de stage ? Si oui, t’occupes-tu du livetweet les soirs de matchs ?

Oui je dois obligatoirement me tenir informé et réagir sur les réseaux sociaux à n’importe quel moment. Même en dehors des heures je surveille Facebook et Twitter plusieurs fois.

Les soirs de matchs je suis aussi présent pour m’occuper du livetweet. L’exercice est particulier, les actions sont parfois très rapides mais on s’y fait. Le plus dur est de témoigner au mieux du match pour les internautes, mais j’essaye à chaque rencontre de m’améliorer !

 

Es-tu tout seul pour gérer ces réseaux ou alors êtes-vous une équipe ?

Pour la Communication en général, nous avons formé un petit groupe d’intervenants de 5 personnes de BTS Communication du lycée des Arcades. Plus précisément pour les réseaux, sur Facebook j’ai un collaborateur au cas où je ne puisse pas m’en charger. Je m’occupe seul du compte twitter.

 

Quelqu’un te guide-t-il afin de bien utiliser les réseaux sociaux ou alors te formes tu tout seul en observant d’autres comptes officiels de clubs de handball ?

Je me forme seul. J’ai lu un livre numérique sur les réseaux sociaux au début pour me mettre dans le bain. Ensuite j’ai entamé (et poursuit toujours) un travail de veille sur les autres clubs de handball mais pas seulement. Je suis aussi plusieurs blogueurs importants, des médias locaux et nationaux. Les réseaux sont des mines d’informations et d’idées, j’en apprends tous les jours.

 

Quelles sont les tâches qui te semblent les plus intéressantes ?

Comme je l’ai dit, un des aspects que j’affectionne le plus à ce poste est le fait de rencontrer des personnes. Du fait de la multiplicité des missions, je dois souvent entrer en contact avec de nouveaux interlocuteurs, monter des projets etc. Le deuxième aspect intéressant est le contact avec les joueurs. Il n’est pas évident au début de se faire une place, mais au fil du temps les choses se mettent en place et entrer un peu dans leur dynamique est passionnant. C’est un groupe fort et soudé, cela me donne encore plus l’envie de bien faire.

 

Es-tu fan de sport (hand plus particulièrement) pour être venu faire ton stage dans ce club professionnel ? Si non, cela te semble-t-il obligatoire d’être fan afin d’avoir une bonne utilisation des réseaux ?

L’opportunité de faire mon stage avec le DBHB je l’ai eu ironiquement en faisant mon stage de première année. J’ai pu rencontrer la personne qui est aujourd’hui mon tuteur de stage et président du conseil de surveillance.

Pour être sincère, je ne suis pas un mordu, mais un amateur de handball. Je m’intéresse au sport en général, je suis plusieurs disciplines.

Le Handball est un sport qui mérite à mon avis une exposition médiatique plus importante. Un match de hand est un vrai spectacle. C’est un mélange de duels physiques, de technique, de tactique et de beaux gestes. Le suspense est toujours présent.

Etre fan de handball pour bien utiliser les réseaux peut être un avantage, mais on peut tout à fait le devenir.

Ce qui est intéressant il me semble c’est que n’étant pas fan inconditionné à l’origine de la discipline, je peux apporter mon regard extérieur et apporter de nouvelles choses pour développer mon club.

 

Retrouvez le DBHB sur :

http://www.dbhb.org/

Facebook : https://www.facebook.com/dijonbhb

Twitter : https://twitter.com/DBHB_Officiel

Instagram : http://instagram.com/dbhb_officiel

Un petit com' ? C'est ici...

Rechercher

Nos projets :

Community Managers en Herbe

Groupe Facebook Community Managers en herbe, rejoignez-nous !
Groupe Facebook "CM en herbe"

Veille métier CM

Un Netvibes pour suivre l'actu métier

Guide du Bad Buzz

Nos projets : Guide du Bad Buzz
Evitez les crises en ligne avec nos guides !

Abonnez-vous à nos posts !

Voir nos autres articles