Jeu concours – The Social Dead (bonus)

Bonus Spécial :

Jeux-vidéo et guimauves

 

Avec The Social Dead, aujourd’hui pas de chocolat mais une petite douceur avec ce hors-série ! Bonne lecture !

 

Claire ne pouvait plus se retenir et posa la question qui lui trottait dans la tête depuis qu’elle avait fait la connaissance d’Adeline et Junji.

     – Comment vous vous êtes rencontrés ? demanda-t-elle.

Le couple échangea un regard complice en se remémorant ce souvenir.

Adeline poussa un grognement, agacée. Une heure déjà qu’elle attendait dans la file. Il faisait froid et son cosplay de Yuna dans Final Fantasy X n’était pas particulièrement chaud. Elle poussa un long soupir. La file d’à côté – destinée aux personnes en couple – ne cessait d’avancer depuis cinq minutes alors que la sienne n’avait pas bougé d’un pouce. Elle comprenait qu’une convention de jeu sur le thème de la Saint-Valentin favorisait les couples mais ce n’était pas sa faute si son copain l’avait plaquée un mois plus tôt parce qu’il n’en pouvait plus de la voir scotchée à ses jeux. Elle regarda la foule de personnes venues seules qui s’étendait encore entre elle et la porte. Non !  Elle ne pouvait décidément pas attendre tout ce temps. Elle eut soudain une idée. Elle parcourut la foule du regard et trouva ce qu’elle cherchait : un Tidus. Le personnage qui était en couple avec celui qu’elle incarnait. Elle traversa la foule, attrapa le bras dudit Tidus et l’entraîna hors du flot de personnes. Il protesta.

     – Non mais ça va pas ?!

     – Du calme « Tidus » ! J’ai juste besoin d’un partenaire pour passer dans la file d’à côté et enfin entrer ! Tu en es ?

Le garçon la dévisagea un moment puis accepta. Dix minutes après, ils étaient à l’intérieur.

Tidus x Yunafini

Un arrangement tacite

 

Ils avaient eu le temps de faire connaissance. Il s’appelait Junji et il était venu participer à ce festival parce qu’il n’avait rien eu d’autre à faire. Il avait aussi déclaré qu’Adeline c’était trop long comme prénom et qu’il l’appellerait Ad. Une fois au chaud, ils constatèrent très vite que la séparation « en couple »-« célibataire » s’effectuait aussi aux stands de jeux. Tacitement, ils décidèrent de rester ensemble. Ils déambulèrent dans les allées et s’affrontèrent sur différents jeux. Ce fut l’une des premières fois où l’on vit Peach mettre une raclée à Mario et où Link trancha Zelda en deux au lieu de la défendre.

 

Mario x Peachfini

Improbables interprétations

 

Ils participèrent à un jeu où il était question de faire équipe et d’attraper le plus de petites boules de poils en les entourant sur un écran tactile. Ils perdirent car aucun des deux n’avait compris qu’il ne fallait pas écraser les pauvres bêtes pour les attraper. Ni l’un ni l’autre ne voulut participer au jeu « Simulation de drague ».

Ils trouvèrent de vieilles bornes d’arcade pour lesquelles Junji se déclara être un spécialiste. Ad releva le défi. Ils s’affrontèrent et très vite Junji se sentit surpassé par la jeune fille. Les flèches de Cupidon avec lesquelles elle le lapidait évitaient les cœurs qu’il lui envoyait. Il perdit mais fairplay, garda le sourire. Ils s’arrêtèrent à un stand de churros et en prirent chacun un paquet. Junji voulu s’éloigner mais Adeline était restée figée au milieu de l’allée. Il se retourna.

     – Ad ?

Ses yeux se mirent soudain à briller. Il venait de voir ce qu’elle avait vu. Un ourson en chocolat géant les surplombait. Une affiche était placardée à côté de lui. « Grand tournois à 16 h, à gagner un paquet géant d’oursons en chocolat et une extension de jeu. ».

     – Ces oursons…, commença Junji.

     – … Sont à moi, l’interrompit Adeline avant de s’élancer au milieu des stands.

Il était déjà 15 h 55. Junji s’empressa de la suivre. Une voix dans un micro annonça qu’on attendait encore des joueurs pour lancer le tournoi. Ils arrivèrent en même temps et le commentateur les fit s’installer chacun devant un ordinateur. Ils enfilèrent les casques en se lançant des regards de défi, puis se tournèrent vers leur écran respectif. Il s’agissait d’un jeu où tous les personnages se retrouvaient dans une même arène de combat et devaient vaincre les autres. Ils ne furent pas étonnés de constater qu’ils avaient des techniques spéciales « saint-valentinesque ». Le personnage d’Adeline pouvait créer un nuage rose pour désorienter son adversaire et en profiter pour le tuer tandis que celui de Junji créait un tourbillon de roses rouge qui transperçaient l’adversaire. Ils eurent la même moue sceptique en découvrant ces attaques. Très vite pourtant, ils se prirent au jeu. Les ennemis tombèrent les uns derrière les autres. Ils se retrouvèrent soudain face à face. Ils se mirent en garde quand soudain, le personnage de Junji s’effondra. Une lame arc-en-ciel lui traversait la poitrine. Un autre adversaire venait de le vaincre en frappant par derrière. Junji quitta son écran d’un bond furieux et se précipita vers Adeline.

     – Il doit recharger sa jauge de puissance, frappe maintenant !

Adeline obéit et l’adversaire s’effondra. La jeune fille réussi à vaincre les deux adversaires restants. On lui remit un paquet cadeau contenant son lot. Elle et Junji s’installèrent sur une des tables mises à disposition des festivaliers, pour ouvrir le colis. Leur regard tomba en même temps sur le paquet d’oursons.

     – Ils osent appeler ça… commença Adeline.

     – … Géant ? conclut Junji. C’est tout juste la taille au-dessus d’un paquet standard. On en trouve des plus gros chez…

     – … Mister Candy ! concluèrent-ils en même temps.

Ils éclatèrent de rire puis jetèrent un œil à l’extension. Ils ricanèrent en découvrant qu’elle permettait d’ajouter les attaques « saint-valentin » sur le jeu. Ad n’avait pas ce jeu, Junji garda donc l’extension pour lui.

Il faisait vraiment très chaud dans le bâtiment. Ils sortirent prendre l’air. Junji lança un « je reviens » et s’éloigna en courant. Ad s’assit par terre en se demandant pourquoi elle se sentait aussi excitée et joyeuse. Elle n’eut pas le temps de s’interroger plus longtemps : Junji revenait déjà. Il cachait quelque chose derrière son dos. Il brandit une grosse boite d’ourson en guimauve à Adeline. Elle rougit.

     – Merci mais pourquoi ?

     – Parce que c’est toi qui as gagné le tournoi et que c’est finalement moi qui repart avec l’extension.

Elle attrapa la boîte et l’ouvrit. Elle croqua dans une friandise et en proposa à Junji. Ils restèrent assis dehors un moment à grignoter et à parler. Puis le moment vint où ils durent partir. Ils échangèrent leurs numéros et leurs pseudos pour les jeux qu’ils avaient en commun. Ils rentrèrent chez eux. Deux heures plus tard, le téléphone d’Adeline sonnait. Elle répondit immédiatement avec les yeux brillants. Sur le bureau, les oursons en guimauve semblaient lui sourire.

Junji répondit à la question de Claire d’un air mystérieux.

C’est une histoire de jeux-vidéos et de guimauves.

© Anaïs Hurter

Rappel : comment participer ?

 

Ceci est une œuvre de fiction. Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé serait totalement fortuite.

Nelia Courtais

J'ai obtenu mon DUT Information et communication en 2014. Je suis maintenant en Licence professionnelle ATC Communication et médiations numériques. J'aimerais devenir Community Manager.

One comment

  1. […] Relire le bonus Saint-Valentin de The Social Dead […]

Un petit com' ? C'est ici...

Rechercher

Nos projets :

Community Managers en Herbe

Groupe Facebook Community Managers en herbe, rejoignez-nous !

Groupe Facebook "CM en herbe"

Veille métier CM

Un Netvibes pour suivre l'actu métier

Guide du Bad Buzz

Nos projets : Guide du Bad Buzz

Evitez les crises en ligne avec nos guides !

Abonnez-vous à nos posts !

Voir nos autres articles