Rencontre avec David Massenot, développeur multimédia

Je vous propose de découvrir le quotidien de David Massenot, développeur multimédia. Il met notamment au point des applications cross platform, des jeux vidéo et toujours des projets web.

david massenot

Quelles formations as-tu suivie ?

Après mon Bac STI Electrotechnique, je suis rentré en DUT SRC à Dijon en 2007, car j’étais passionné par l’univers informatique, notamment le monde de l’infographie et du design. J’avais déjà des connaissances de l’informatique en général et quelques logiciels de la suite Adobe, SRC m’a permis d’approfondir ces connaissances et aussi obtenir d’autres compétences dans d’autres domaines, comme le réseau, le développement…

Ensuite, j’ai intégré en 2009 une licence professionnelle STIC (Sciences et Technologies de l’Info et de la Com), option Conception de Sites Web à Vélizy (78, université de Versailles). Formation en continuité de SRC, plus orientée sur la gestion de projet.

Comment en es-tu arrivé à devenir développeur multimédia ?

Lors de mon stage de DUT, où je devais travailler sur des travaux graphiques, j’ai été amené également à réaliser et concevoir des mini sites et applications, donc à développer et utiliser ce que j’ai vu en cours sur ce domaine. Finalement, cela m’a bien plu et j’ai décidé de m’orienter dans cette direction, le développement multimédia et Web.

En licence, j’étais en formation continue et j’avais 3 jours de cours par semaine, j’ai donc pris l’initiative d’utiliser le statut auto-entrepreneur pour réaliser quelques projets pro pendant mon temps libre, ce qui m’a permis à la fin de la formation, en septembre 2010, d’avoir quelques clients afin d’intégrer le monde professionnel en tant que freelance.

J’ai commencé par réaliser des sites web et des applications Flash, puis je me suis tourné petit à petit vers le mobile. J’ai eu l’opportunité de travailler sur des projets pour M6, RedBull, Taittinger, Bouygues Telecom, Gaumont…

Aujourd’hui, je développe des applications cross platform, des jeux vidéo et toujours des projets web.

Quelle est  la  chose que tu préfères dans ce métier ?

Faire vivre le projet, partir du cahier des charges, ou d’une idée, d’un concept et le concevoir… voir cette idée sur un support.

Il y a toujours des challenges à relever, des casses têtes logiques, des algorithmes à inventer et comprendre, des nouvelles techniques, des nouveaux langages… tout ça est très intéressant ! L’informatique est une ressource complexe et vaste qui permet de toujours avoir quelque chose à apprendre, approfondir, améliorer…

En quoi consiste ta mission de tous les jours ?

Chaque projet dispose d’un délais, de contraintes, c’est pourquoi je dois organiser au mieux mon emploi du temps afin de rendre les projets dans les meilleurs délais, cependant, les journées ne se ressemblent pas, ou très peu.

Une grosse partie de la journée est dédiée à l’avancement du projet (phase de recherche, développement, tests), mais on rencontre toujours des problèmes, des contraintes que l’on avait pas prévu… c’est une des choses de ce métier qui demande beaucoup d’expérience : estimer les délais et prévoir les tâches le plus précisément possible.

L’important est de savoir toujours faire face aux problèmes, trouver des solutions et savoir les éviter à l’avenir.

Le reste de la journée est constituée de relations avec le client, présenter l’avancement du projet, régler les problèmes si besoin… Quand tout se passe bien, je passe toute la journée à développer, je consacre tout de même un peu de temps à faire de la veille.

Où te vois-tu dans 10 ans ou 15 ans ?

J’ai encore du mal à me projeter, mais idéalement, je souhaiterais rester dans ce domaine et continuer de me perfectionner, il y a toujours des choses à apprendre, et l’informatique est un domaine qui évolue tellement vite, il faut toujours suivre… Et les années à venir promettent de belles évolutions dans l’informatique, la robotique…

Je préférerais rester du côté technique, être consultant ou directeur technique, plutôt que d’être dans la gestion de projet ou le management, mais si une opportunité de ce genre se présente, je prendrais le temps d’y réfléchir.

Soit dans une entreprise, ou ma propre structure que j’aurais fait évoluer, ce qu’idéalement je souhaite… Difficile à dire pour le moment, j’ai toujours vécu grâce aux opportunités que j’ai pu avoir, j’évolue à mon rythme, j’essaie de prendre les meilleures décisions, et je verrais par la suite si cela fonctionne, si je dois tout remettre en question, ou si je décide de me lancer dans autre chose… comme je le dit, je reste ouvert aux opportunités qui s’offrent à moi.

Tout en conservant un aspect humain dans tous les cas, travailler dans des équipes à tailles humaines, relever les défis, prendre le temps de bien faire les choses… c’est de cette manière que je perçois ce métier.

Que penses-tu des réseaux sociaux dans le cadre de l’entreprise ?

A l’heure actuelle, c’est primordial pour une entreprise d’avoir une présence sur le Web et les réseaux sociaux, au moins pour exister sur la toile et avoir un minimum d’informations.

C’est utile pour véhiculer l’image de l’entreprise à travers le web, à condition de bien s’en servir. Les réseaux sociaux sont source de bon (ou mauvais) référencement.

Les gens sont de plus en plus connectés et les moteurs de recherches sont des outils de tous les jours, c’est important d’être présent et de soigner son image, et d’actualiser régulièrement son contenu.

 

En voir plus, en visitant le portfolio de David

Thibault Martre

Mon DUT SRC en poche après un stage chez Dicolor, je me destine aux métiers de la communication qui me passionnent.

Les derniers articles par Thibault Martre (tout voir)

Un petit com' ? C'est ici...

Rechercher

Nos projets :

Community Managers en Herbe

Groupe Facebook Community Managers en herbe, rejoignez-nous !
Groupe Facebook "CM en herbe"

Veille métier CM

Un Netvibes pour suivre l'actu métier

Guide du Bad Buzz

Nos projets : Guide du Bad Buzz
Evitez les crises en ligne avec nos guides !

Abonnez-vous à nos posts !

Voir nos autres articles