Rencontre avec Hervé Pizon, directeur associé de la future école 2089

C’est en me promenant sur Twitter que j’ai rencontré ce profil riche et atypique… Présentation d’un « Michel Morin » de la communication, qui travaille actuellement sur le projet 2089, école supérieure de communication digitale à Besançon !

 

hp

 

Pouvez vous nous décrire votre riche parcours professionnel ?

En résumé, je suis ce que je nomme un « touche-à-tout native » dans la communication, hyperactif, engagé, sensible, guidé par l’enthousiasme, l’envie d’apprendre, de créer… Mon parcours a été forgé au gré de rencontres professionnelles déterminantes, des rencontres qui m’ont fait « grandir ».
Côté études : DEA de Science Politique.

Côté parcours professionnel : responsable de la communication d’un centre culturel, ensuite création et direction d’une agence de communication, puis un pas vers l’enseignement où je pense avoir été un « passeur » : professeur associé à l’Université de Franche-Comté durant 6 ans dont 4 ans comme chef du département Info-Com à Besançon.

Et quelques engagements associatifs, notamment : Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprises (CJD) ; co-fondateur et membre du CA de Silicon Comté, association qui a pour objectif de favoriser le développement d’un écosystème numérique en Franche-Comté.
Aujourd’hui, j’enseigne des disciplines créatives et digitales à l’IUT Paris-Descartes, je continue mes activités libérales en formation / conseil en communication, j’écris (pas assez faute de temps) quelques chansons et chroniques musicales et je suis (avec un ami) porteur d’un projet French Tech dans la communication digitale.

Selon vous, quels sont les aspects les plus intéressants de votre métier ?

Sans hésitation et comme j’ai une sainte horreur de la routine, je répondrais la diversité de situations et des problématiques de communication auxquelles il faut répondre.

Dans une activité de conseil / formation en communication, on ne travaille jamais tout à fait sur les mêmes sujets, et aussi pour des organisations différentes en taille ou activités par exemple.
Le fait que ce métier soit peu répétitif implique donc d’être à l’écoute de la demande client mais aussi plus largement de l’environnement, des tendances, connecté en permanence à ce qui constitue la vitalité d’une activité… une sorte  de nécessité absolue d’être créatif et pertinent dans les réponses apportées aux clients. Ce qui m’intéresse aussi, ce sont les situations complexes, les moutons à 5 pattes, pas par masochisme, mais par goût du challenge !

Et quelles qualités vous semblent essentielles dans ce travail ? 

Je crois autant à la passion, à la motivation qu’aux compétences.

L’enthousiasme est une ressource absolument nécessaire dans les métiers de la communication, c’est lui qui vous fera déplacer des montagnes ou tout du moins essayer !

Il faut aussi avoir le sens du réalisme et avoir l’envie d’apprendre constamment dans ce qui constitue le corpus de son métier mais aussi au-delà, apprendre partout et de tout, par imprégnation. On peut souvent transposer une idée, un process d’un métier à un autre, d’une activité à une autre. Les capacités créatives, qui permettent de trouver une solution innovante à un problème de communication, sont également à développer, entretenir, muscler.

Quels sont vos trois conseils à donner aux jeunes communicants qui souhaitent se lancer dans ce domaine ?

Difficile de répondre en 3 points !

Spontanément je dirai :

  • développer activement et régulièrement son réseau professionnel en toutes occasions (rencontres, stages, conférences, sur les réseaux sociaux professionnels, etc),
  • cultiver et partager son talent pour faire la différence et ceci même si le talent n’a pas de rapport direct avec la compétence en communication, (par exemple en tenant – là aussi régulièrement –  un blog),
  • et enfin, apprendre en toutes occasions, avoir cette capacité de tirer profit de toute expérience pour développer ses capacités d’analyse et de créativité.

J’ajoute pour celles et ceux qui sont tentés par l’aventure de la création d’entreprise : aimer le risque.

Très actif sur les réseaux sociaux, Hervé Pizon est présent sur :

Sarah Borie

J'ai intégré la licence pro COMEN après avoir obtenu en juin dernier un BTS Communication. Curieuse et dynamique j’aimerais travailler en tant que Community Manager. Ma phrase fétiche ? Everybody needs inspiration !

Les derniers articles par Sarah Borie (tout voir)

Un petit com' ? C'est ici...

Rechercher

Nos projets :

Community Managers en Herbe

Groupe Facebook Community Managers en herbe, rejoignez-nous !
Groupe Facebook "CM en herbe"

Veille métier CM

Un Netvibes pour suivre l'actu métier

Guide du Bad Buzz

Nos projets : Guide du Bad Buzz
Evitez les crises en ligne avec nos guides !

Abonnez-vous à nos posts !

Voir nos autres articles