Zoom sur le métier d’Animateur Numérique du Territoire avec Tatiana

En 2011, afin de faire face à l’augmentation des supports numériques dédiés au tourisme, la Fédération Régionale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative (FROTSI) de Bourgogne lançait la formation Animateurs Numériques de Territoire.

Son objectif est de former les agents de la branche Tourisme, pour qu’ils aident les professionnels (restaurateurs ou hôteliers, par exemple) à prendre le virage numériques.
En septembre 2013, on peut voir que plus que 40 ANT sont référencés, pour la région Bourgogne, sur une carte en ligne Google Map.

Pour en savoir plus sur les missions d’un animateur numérique du territoire… faisons le point avec Tatiana Petitjean, de l’Office de Tourisme Rives de Saône à Seurre (21).
OT SeurreBonjour Tatiana! Pourriez-vous nous dire quel parcours vous avez suivi?

J’ai un parcours assez atypique. Je suis diplômée d’un Bac Pro « métiers du secrétariat ». Une fois mon diplôme en poche, je me suis lancée rapidement dans la vie active. J’ai été embauchée dans une entreprise familiale de dépannage et d’électroménager en tant que Secrétaire Comptable. Puis, après un licenciement économique, je suis arrivée en office de tourisme par hasard, en tant qu’hôtesse d’accueil à mi-temps. Après avoir travaillé plus de 5 ans dans cet office de tourisme, j’ai constitué un dossier VAE (Valorisation des Acquis de l’Expérience) pour décrocher le BTS AGTL (Animation Gestion Touristiques Locales) que j’ai obtenu.
Comment avez-vous obtenu ce poste d’ANT? Avez-vous suivi une formation spécifique? Travailliez-vous dans cet office de tourisme auparavant ?
Je travaille à l’Office de Tourisme Rives de Saône depuis 9 ans. J’ai toujours été en charge du site internet. Lors d’une réunion de travail, nous avons entendu parler de la formation « Animation Numérique de Territoire » et nous avons tout de suite pensé qu’il s’agissait d’un plus pour notre territoire. La FROTSI a lancé les inscriptions et je me suis inscrite. J’ai commencé ma formation au mois de septembre 2012 pour la terminer en octobre 2013.
La formation se déroule sur 10 journées complètes de 7 heures sur 11 mois. Cette formation comprend 2 jours de remise à niveau qui sont dédiées à la découverte de la « bulle e-tourisme » et 8 jours spécifiques ANT avec la création de sites pro, de jeux de rôle ….
La formation est très complète, nous travaillons sur des cas concrets et nous acquérons la « boite à outils » de l’ANT …
Attention je tiens à préciser que la fonction d’animateur numérique de territoire n’est pas un métier entrant dans la nomenclature de la convention collective des offices de tourisme. La commission paritaire nationale emploi-formation des organismes de tourisme à caractère non lucratif a pour le moment reconnu l’animation numérique de territoire en terme de fonction, mais pas en terme de métier.
Pourriez-vous nous décrire vos missions au quotidien? Les bons côtés et les côtés moins simples à gérer?
Je travaille dans une petite structure et je dois donc gérer, en plus de l’animation numérique, les missions classiques d’un office de Tourisme comme l’accueil, l’information et le conseil auprès des touristes, la promotion de nos missions et de nos manifestations …
Cette année est marquée par le lancement de l’Animation Numérique de Territoire pour mon territoire, tout est à faire et à mettre en place : cela commence par le diagnostic numérique (un état des lieux numériques de notre territoire) puis la mise en place des ateliers, en passant par une newsletter et un site pro. Je trouve que c’est un excellent challenge pour améliorer la visibilité de notre destination sur le web.
Chaque matin, j’effectue une veille avec recherche d’avis sur mes prestataires ; lecture des articles de presse de mon territoire (notre office de tourisme a en charge un territoire de 38 communes), mais également une veille touristique en regardant les nouvelles applications mis en place par les autres territoires. Je me sers beaucoup des Google Alertes et de sites spécialisés conseillés lors de la formation (etourisme.info, blog e-tourisme.com …) 
Bien évidement, je promeus mon territoire sur les réseaux sociaux et nos sites internet (nous disposons d’un site grand public www.saone-tourisme.fr ainsi qu’un site mobile (www.saone-tourisme.com – mis en ligne le 01 avril 2014).
J’alimente mon site pro (mise en ligne le 01 mars 2014) : par le partage de contenu de mon territoire, par exemple, en mettant à destination de mes prestataires des textes de présentation en anglais, par le biais de notre photothèque. Je partage également des bonnes pratiques et propose une boite à outils gratuite, permettant aux prestataires d’améliorer leur promotion. Enfin, j’alimente le Scoop.it de l’office de tourisme.

Les bons côtés sont que je reste toujours informée des nouvelles technologies (application, logiciels …) et je teste plein de nouveaux logiciels (pour la plupart gratuits), je peux créer des vidéos, du contenu ludique aussi bien pour les enfants que pour une visite virtuelle.

Il y a deux choses que je trouve plus compliquées à faire : rester à la pointe de la technologie et faire savoir ce que je fais. Le travail de l’ANT est une mission souvent invisible et chronophage, il est donc primordial de communiquer sur les actions menées via des articles de presse, des newsletters …. 

Auriez-vous des conseils à donner aux étudiants de la licence pro, s’ils veulent plus tard s’orienter vers le secteur du tourisme?

Le travail en équipe et en autonomie sont des qualités requises pour travailler dans le tourisme. Je pense qu’il faut également être curieux en apprenant, en découvrant son propre territoire mais également son département ou sa région. Je le vois pratiquement tous les jours, mais les touristes ne sachant pas toujours dans quelle région ils se trouvent, c’est à nous de leur « vendre » la destination. Et dernier point, il faut monter aux touristes que nous sommes disponibles, prêts à répondre à la moindre question, et ce, même si nous sommes sur un travail urgent à rendre pour le soir 🙂 .

En savoir plus sur l’e-tourisme

Ici aussi...

Adeline LORY

Intervenante pro à l'IUT et l'Université, j'assure les cours "écrits et oraux professionnels" et "réseaux sociaux". J'ai également créé Poledocumentation.fr, et je participe au blog collaboratif "Le Journal du Community Manager".
Ici aussi...

Un petit com' ? C'est ici...

Rechercher

Nos projets :

Community Managers en Herbe

Groupe Facebook Community Managers en herbe, rejoignez-nous !
Groupe Facebook "CM en herbe"

Veille métier CM

Un Netvibes pour suivre l'actu métier

Guide du Bad Buzz

Nos projets : Guide du Bad Buzz
Evitez les crises en ligne avec nos guides !

Abonnez-vous à nos posts !

Voir nos autres articles