Jeu concours – The Social Dead (part4)

Apparences trompeuses

 

Nos héros vont-il réussir cette nouvelle épreuve ? Découvrez le maintenant avec The Social Dead ! Bonne lecture !

 

Adeline les entraine vers un coin de la pièce. Elle s’arrête devant un jeu d’arcade appelé « The Social Dead ». 

     – Plus évident, on fait pas, souligne-t-elle.

     – Comment as-tu trouvé cette salle ? questionne Claire avec curiosité.

     – À une époque, je venais souvent ici, avant que je connaisse Junji. Je me suis souvenue qu’il y avait une salle pour les jeux les moins utilisés.

Junji observe la machine et sourit.

     – Un bon vieux shoot’em up.

     – Un quoi ? demande Claire.

     – Un shoot’em up. Tu dois abattre tous tes ennemis avec des tirs et éviter les leurs le plus longtemps possible. Et ça, c’est dans mes compétences, dit-il en attrapant le joystick et en glissant une pièce dans la machine. 

Le jeu démarre et, derrière lui, Adeline ne peut s’empêcher de pouffer de rire. En guise d’ennemis Junji tire sur les logos des médias sociaux : l’oiseau Twitter, le « F » de Facebook, le « play » de Youtube… Son arme : une souris d’ordinateur et ses projectiles, des 1 et des 0.

     – Sérieusement ? Tu utilises du code binaire pour les dégommer ?!

Elle est hilare.

     – Je comprends pourquoi la machine était cachée sous un drap. C’est ridicule !

Texte2_illu2_v3finale

Qui fera le meilleur score ?

Junji est trop concentrée pour répondre. Claire s’est appuyée contre le mur le plus proche pour observer ce qu’il fait. Elle se sent mieux ici qu’en haut.

     – Je ne sais pas depuis combien de temps elle est là, reprend Ad, mais si quelqu’un d’autre que nous était tombé dessus, elle n’aurait pas survécu longtemps. La communauté des joueurs n’a pas apprécié d’être touchée par « The Social Dead ».

     – La communauté des joueurs ? questionne Claire en détournant son regard de l’écran où les 1 et les 0 se multiplient.

     – Les joueurs en ligne, explique Adeline. Voir leurs plateformes de jeu disparaître les unes derrière les autres ne leur a pas plu du tout. Et nous sommes nombreux dans le monde.

     – Nous ? souligne Claire.

Adeline lève les yeux au ciel. Junji est imperturbable. Son pouce martèle le bouton de tir avec frénésie. Ses yeux sont plissés de concentration. Adeline a un peu de mal à assimiler que de sa victoire puisse dépendre le retour à la normale.

     – Nous ? insiste Claire.

     – Tu n’arrêtes jamais de poser des questions ?! « Nous » parce que Junji et moi sommes des joueurs en ligne. Enfin étions. Nous sommes sûrement dans les premiers à nous être rendu compte que TSD frappait. Mais personne ne nous a crus.

     – Ahhh ! hurle Junji. Facebook m’a eu avec un « dislike » !

Il se tourne vers les deux filles.

     – C’est pas faute d’avoir essayé de les prévenir, grogne-t-il.

Adeline se penche par-dessus l’épaule de Junji pour jeter un œil à l’écran des scores. Elle ouvre des yeux stupéfaits.

     – Il y a qu’un seul score enregistré, s’exclame-t-elle.

     – High score : 73 685 par « The Social Dead », note Claire

     – Le code du cadenas, marmonne Junji

     – Et toi tu n’as même pas fait 30 000, ajoute Adeline à l’intention de Junji. Allez au boulot !

Junji remet une pièce dans la machine. Claire reprend son interrogatoire.

     – Tu as dis que vous aviez essayé de prévenir les autres joueurs pour « The Social Dead » ? Comment avez-vous su vous-même ? questionne-t-elle en tentant d’assouvir sa curiosité.

Junji fait signe à sa petite amie d’expliquer pendant qu’il retente sa chance au jeu. Adeline fait la moue mais répond.

     – Bah je jouais à un jeu pas très connu et du jour au lendemain, il a fermé. Les rumeurs sur TSD tournaient déjà depuis quelques temps sur le réseau. Mais personne ne pensait que les MMORPG[1] étaient concernés. On a diffusé la nouvelle sur nos différents jeux mais personne ne nous a crus. Quand on a compris que ce que nous faisions ne touchait personne sur notre réseau nous avons essayé de nous connecter au plus de jeux possibles pour répandre l’information. Mais « The Social Dead » nous a pris de vitesse. Nos efforts n’ont servi à rien !

La colère pulse dans le regard d’Adeline. De toute la tirade, Claire ne semble avoir retenu qu’une chose. Ce n’est pas le fait que les deux autres aient essayé de se connecter à tous les jeux du réseau qui l’interpelle. Non, c’est une autre information concernant Adeline.

     – Tu joues aux jeux en ligne ? Je croyais qu’il n’y avait que des garçons qui y jouaient.

Junji est pris d’un fou-rire tel qu’il perd encore le jeu. Adeline lui lance un regard noir.

     – Ça c’est un stéréotype. Les filles jouent aux jeux en ligne, elles aussi ! C’est pas réservé aux hommes !

     – Je peux même te dire qu’Ad jouait à plus de jeux que moi avant « The Social Dead », fait remarquer Junji encore écarlate.

     – Oui d’ailleurs j’aimerais bien que les choses reviennent à la normale au plus vite, siffle Adeline. Alors si tu n’arrives à rien, pousse toi et laisse-moi essayer.

Elle écarte Junji de la machine et prend sa place. Elle jette un œil sur son résultat qui est encore affiché et sur le « High score ».

     – Tu n’as même pas réussi à faire la moitié de son score ! C’est pas vrai, il faut tout faire soi-même !

Elle attrape le joystick et lance la partie. Elle devient soudain très sérieuse.

 

Vincent pousse un cri d’agacement. Un message clignote sur l’écran. Martha qui le regarde faire depuis quelques minutes, sort de son état de torpeur.

     – Quoi ?

     – Il me nargue !

Il tourne l’écran face à elle. Elle lit le message à voix haute.

     – « Bien essayé. Mais comme tes autres tentatives, c’était trop prévisible. » Là, j’avoue que s’il ne te cherche pas je ne sais pas ce qu’il fait.

     – Il ne fait que ça depuis un mois, s’emporte l’homme.

     – Depuis un mois ? souligne Martha.

     – Oublie, soupire Vincent. Comment se débrouillent les autres ?

Martha attrape son téléphone. Avant le départ des trois autres, ils avaient échangé leurs numéros. Elle contacte Adeline.

 

La jeune fille les yeux rivés sur l’écran, sent sa poche vibrer et appelle Junji.

     – Mon téléphone, dit-elle.

Le garçon attrape le portable dans sa poche de jean et répond.

     – Oui ?

     – Adeline ?

     – Non c’est Junji. Elle est occupée. C’est Martha c’est ça ?

     – Vous avez trouvé quelque chose ? questionne-t-elle.

     – Oui, un jeu d’arcade « TSD » mais on y est encore. Je n’ai pas réussi à battre le record. Ad tente sa chance.

Un jingle de victoire le fait sursauter. Ad a explosé le record.

     – Cette fille continuera toujours de m’épater. Je rappelle plus tard.

Il raccroche et se rapproche, fébrile, de l’écran. Claire, qui depuis qu’elle ne pouvait plus poser de question s’endormait contre son mur, fait la même chose.

     – C’est quoi, ça ?! s’exclame Adeline.

Mais que vient de découvrir Adeline ? Vous êtes curieux ? Alors venez poursuivre ce récit demain à 9 h !

© Anaïs Hurter

[1] Jeu de rôle en ligne massivement multijoueur

Vous avez oubliez les règles du jeu ? C’est ici !

Ceci est une œuvre de fiction. Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé serait totalement fortuite.

Nelia Courtais

J'ai obtenu mon DUT Information et communication en 2014. Je suis maintenant en Licence professionnelle ATC Communication et médiations numériques. J'aimerais devenir Community Manager.

Un petit com' ? C'est ici...

Rechercher

Nos projets :

Community Managers en Herbe

Groupe Facebook Community Managers en herbe, rejoignez-nous !

Groupe Facebook "CM en herbe"

Veille métier CM

Un Netvibes pour suivre l'actu métier

Guide du Bad Buzz

Nos projets : Guide du Bad Buzz

Evitez les crises en ligne avec nos guides !

Abonnez-vous à nos posts !

Voir nos autres articles